Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 18:44

En 1916 un homme d'affaire autrichien Otto Winter se fait construire un petite maison à flanc de montagne dans les alpes bavaroise il la baptise Haus Wachenfeld du nom de jeune fille de sa femme.
A sa mort en 1928 sa veuve loue cette maison à un homme, Adolf Hitler et la maison va devenir mondialement célèbre sous le nom de Berghof.
Hitler achète la maison en 1933 grâce aux royalties de son best seller "Mein Kampf" mon combat en français,la même année il est élu au poste de chancelier d'Allemagne.
En 1935 la maison est modifié à grand frais, adjonction de deux ailes, d'une grande terrasse, d'une gigantesque baie vitrée, salle de cinéma, centrale téléphonique, bibliothèque, cheminée en marbre rouge un monumental bureau pour le propriétaire des lieux
.


Le Berghof à l'époque de sa splendeur.



Le Berghof comme Hitler l'a rebaptise va voir défiler tout le gratin, David Lloyd George, premier ministre britannique,l' Aga Khan, le Duc et la Duchesse de Windsor, Kurt Schuschnigg, chancelier d'Autriche, Neville Chamberlain, premier ministre britannique et Benito Mussolini mais aussi des artistes et tout les membres influant du partie Nazi.
Les principaux dignitaires nazis font construire leur résidence privée proche du Berghof, un immense zone de 10 Km2 entouré par une trentaine de km de clôture est ainsi réquisitionnée pour y construire, de quoi héberger le personnel, un caserne pour les gardes SS, une petite piste d' atterrissage et des défenses aérienne, et même une serre et un jardin d'enfants.
Tout les habitants du coin furent priés de déménager sous peines de représailles.
A la fin des années 30 la zone était devenu un lieux touristique ou les badaux se massaient aux alentours de la clôture espérant apercevoir le maitre de l' Allemagne.

En 1937 une pavillon de Thé "Teehaus" est construit dans une zone boisée, la colline Mooslahnerkopf à environ 1 Km du Berghof, Hitler adorait la balade jusqu'au TeeHaus dans l' après midi.

1938-1939 les proches d'Hitler lui font construire pour son 50ème anniversaire le Kehlsteinhaus ou Nid d'Aigle comme le baptisa un diplomate français, un chalet au sommet du pic auquel est adossé le Berghof avec un ascenseur particulier. Hitler ne s'y rendra que rarement, il était claustrophobe et ne supportait pas les montées en ascenseur.

Hitler passait le plus de temps possible au Berghof qu'il adorait, en Juillet 1941 il y convoque les chefs militaires pour programmer l'invasion de la Russie.

Vers 1943 on commence à construire des sous terrain reliant les différentes zones et des abris contre les raids aériens.
Le 14 juillet 1944 Hitler quitte le Berghof pour rejoindre son quartier général le Wolfsschanze en Prusse orientale (actuellement en Pologne) il ne reviendra jamais au Berghof .

Photo du raid aérien, le Bergof est en bas au milieux.


Le 25 avril 1945, 12 jours avant la fin reddition de l' Allemagne, le Berghof est lourdement bombardé par une escadrille Lancaster de le R.A.F, au moins 2 bombes touches le Berghof, le Nid d'aigle lui aussi attaqué demeure intact.

Le 4 mai les SS tente d'incendier le Berghof avant de battre en retraite, quelques heures plus tard les premières troupes alliées arrivent.
Ce point de l'histoire n'est pas clair, les français et les américains revendiquent d'être les premier à pénétrer dans le complexe nazi, ce qui est sur c'est que les reste du Berghof sont pillés et vandalisés par les troupes alliés.

Craignant que les ruines du Beghoff n' attirent des sympathisants Nazis, les américains interdirent aux allemands l' accès à cette zone jusqu'en 1949.

Au début des années 50 le gouvernement Bavarois fait détruire les reste du Berghof et de la maison de thé Mooslahnerkopf, le garage à la base de la maison resta intact jusqu'en 1995.



Destruction du Berghof à l'explosif dans les années 50

Les derniers vestiges du Berghof seront arasés fin 90 début 2000.
Actuellement il ne reste plus que les bases bétonnées de la fameuse résidence, seul l'Hôtel Zum Turken (Grand Turc)situé à moins d'une centaine de mètre de la résidence d' Hitler à survécu, on peut visiter une partie des sous terrains menant au Berghof.

Le nid d'aigle existe toujours et est actuellemnt un restaurant.



Le nid d'aigle

Un Hôtel ultra moderne à été construit à quelques centaines de mètres, il est ouvert depuis 2005.
les lieux sont encore régulièrement visités par des passionnés d'histoire et des nostalgiques.

Malgré tout ses efforts pour effacer les traces visibles du Nazisme, l'allemagne moderne n'a pas peu effacer son histoire.

Pourquoi ai je écrit cet article ?  D'abord par ce que je m'intéresse à cette période de l'histoire.
Ensuite car au cours de mes explorations du Web, je suis tombé sur une documentation très complète sur le sujet.
Simon Waldman tombe un jour sur un exemplaire de "Home & Garden" ( Maison et Jardins) un périodique de 1938, conservé pieusement par sa belle famille car la revue contenait un article sur une maison dessinée par le grand père.
En feuilletant la revue il y trouve un article tres intéressant, Hitler avait reçus une équipe de Home & Garden et parlait de son chalet de montage, le Berghof.
Waldman décide de publier l'article sur son blog.

Il se fit bientôt accuser d'être un sympathisant Nazi,
Il eu le droit à des articles dans le New York Times, International Herald Tribune et le Jerusalem Post.
Une soixantaine d'historiens de Holocauste signèrent une pétition contre lui
et finalement l'éditeur de Home & Garden menaça de lui faire un procès.

Bravo la liberté d'expression.

Je possède une copie de l'article, mais je n'ai pas retrouvé sa trace sur le Web.
pour ceux que ça interesse un excellent site en anglais  Third Reich in Ruins.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Guy 26/07/2014 17:06

bonjour ! je decouvre seulement aujourd hui en 2014 votre excellent article ! j en apprecie la qualité, l honneteté, la precision historique!
il est exasperant et scandaleux que l on fasse d indignes procès d intention (dignes des Procès de Moscou, autres sinistes periodes) à ceux qui créent de remarquables documents informatifs et historiques. c est d autant plus honteux que contrairement à d autres qui falsifient l Histoire à des fins commerciales (comme au beau café KelhsteinHaus, où les serveurs laissent croire que le "nid d Aigle" de ces lieux etait la vraie demeure d Hitler !! ), vous retablissez des vérités historiques pertinentes.
merci beaucoup pour vos eclairages avisés et justes remarques
de meme, je suis un passionné d Histoire et surtout du patrimoine allemand, de ses villes, sa culture, ses "LÄnder" fabuleux, ses richesses, l exemplarité de belle education citoyenne de la société allemande
je me rends d ailleurs à nouveau Outre-Rhin dans quelques jours ! :-)
Guy Nantais germanophile

Charles Destrée 17/07/2010 17:42



Merci pou les photos très informatives.


Malhereusement les lamentable réactions font (tragiquement) comprendre comment le Pétainisme collabo a pu s'installer en Frznce.


Bien sincèrement,


Carles Destrée,


historien honnête et précis (1926).



LADY MARIANNE 03/04/2010 15:20



bonjour Tétraoxyde
voilà toujours cette fichue liberté d'expression-
traité de collabo --
procès - pour publier un article sur ce monstre -
je ne voudrais pas aller dans cet hôtel ---- ondes négatives --- qui doivent flotter
dans cet endroit -


merci pour ce bel article qui m'en dit plus sur le Nazy !


amitiés   Lady marianne



ALLEGRA 03/04/2010 13:50



Oui bien sûr Tétra j'imagine bien que c'est le destin de la petite maison qui t'a intéressé car l'homme qui la possédait ne mérite pas qu'on s'y attarde...
Bon w.e. pascal à toi et gros bisous.



Allegra 02/04/2010 22:27



Bravo pour cet article, on en sait beaucoup plus ainsi sur l'homme le plus haï de la planète...l'homme des atrocités, l'homme de l'horreur, l'homme qu'on aurait préféré ne pas voir naitre...




Tetraoxyde 03/04/2010 11:40



C'est le destin de la maison qui m'a intéréssé, passez d'un simple chalet de montagne à la forteresse d'un dictateur, étrange destin..



  • : Le blog de Tetraoxyde
  • Le blog de Tetraoxyde
  • : Tout ce qui m'a, intéressé, étonné, intrigué, ou agacé.
  • Contact

  • Tetraoxyde
  • Technicien dans l'âme, 
aussi romantique qu'une brique.
  • Technicien dans l'âme, aussi romantique qu'une brique.

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes